MiniLou, 6 ans đź’•

Il y a 6 ans, après une grossesse compliquĂ©e et de longs mois d’attente avant d’enfin porter la vie, je devenais maman pour la toute première fois. J’Ă©tais remplie de doutes, mais toutes mes craintes se sont Ă©vaporĂ©es lorsque l’on t’a posĂ©e sur moi. J’ai vu ton visage si parfait, tu n’Ă©tais pas couverte de vernix et toute frippĂ©e comme ces bĂ©bĂ©s que j’avais vu Ă  la TV. Les larmes ont coulĂ© sur mes joues. Je n’avais jamais rien vĂ©cu d’aussi intense que de te donner la vie. Il faut dire que mon accouchement a Ă©tĂ© rocambolesque, mais j’en garde un souvenir merveilleux.
Tu as trouvĂ© le chemin de mon sein toute seule, comme si tu l’avais dĂ©jĂ  fait plein de fois, et tu as tĂ©tĂ© avidemment. Je n’ai ressenti aucun douleur, c’Ă©tait une Ă©vidence. Tout Ă  toujours Ă©tĂ© une Ă©vidence avec toi.
Tu as toujours été une petite fille facile, calme et réfléchie.
Gentille, un peu trop, avec une fâcheuse tendance à te laisser marcher sur les pieds.
Studieuse, avide de connaissances et exigeante avec toi-mĂŞme, parfois trop d’ailleurs.
Le cĹ“ur sur la main, tu prĂ©fères donner que recevoir. Offrir un dessin, une fleur, un prĂ©sent semble te procurer bien plus de plaisir que n’importe laquelle des attentions que l’on puisse te porter.
Pudique, tu n’aimes pas parler de ce que tu ressens, tu te caches pour pleurer. MĂŞme lorsque tu Ă©tais toute petite, tu retenais tes gros sanglots pour ne les laisser sortir que lorsque tu te sentais Ă  l’abri dans nos bras.
Tellement empathique, tu pleures quand les autres pleurent. Parfois mĂŞme encore plus qu’eux !
Hypersensible, tu ne comprends pas toujours le monde dans lequel on vit et la méchanceté gratuite.
Tu as aussi tes petits dĂ©fauts. Tu sais te plaindre comme personne, et me faire sortir totalement de mes gonds, tirer la gueule sans que l’on comprenne pourquoi. MĂŞme si tu aimes le temps passĂ© avec les autres, tu as besoin de retrouver ton calme Ă  l’abri d’un livre ou de tes crayons et feutres. Tu pourrais dessiner des jours entier sans jamais te lasser. On a d’ailleurs parfois de la peine Ă  te motiver pour des activitĂ©s plus physique.
Bref, tu as 6 ans aujourd’hui et je me reconnais tellement en toi. J’aimerai pouvoir t’apporter tout ce que je n’ai pas eu: Des racines et des ailes…
Joyeux anniversaire ma princesse et merci, parce que grâce à toi, je suis devenue une maman pour la toute première fois. Ça a été une véritable révélation, grâce à toi, ma vie à pris un virage à 180°. Ce monde meilleur, construisons-le ensemble!
Je t’aime jusqu’Ă  la lune et retour.

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :