Le Château de Chillon

Grâce à la générosité de mon amie Flori (de Flori’s Cakes), qui nous a offert des entrées, nous avons pu assister à la journée spéciale: Lord Byron is Back au Château de Chillon (VD), le 26 juin dernier.

Evidemment, avec MiniLou a nos côtés, il n’était pas choses aisées que de participer à une visite guidée. Nous avons donc profité de cette occasion pour jouer les explorateurs, et improviser notre propre visite au Pays des princesses et des chevaliers.

Le château de Chillon sous sa forme actuelle est le résultat de plusieurs siècles de constructions et de réaménagements divers.

L’îlot rocheux sur lequel le château est édifié constituait à la fois une protection naturelle et un emplacement stratégique pour commander le passage entre le nord et le sud de l’Europe.

Le sens de la visite est indiqué par des numéros de salle qui se suivent et ne se ressemblent pas. Le château est un immense labyrinthe et sans ce système de numérotation, il serait facile de s’y perdre tant il est vaste!

Lors de cette journée spéciale, nous avons également pu profiter d’un privilège spécial: Une petite croisière de 20 minutes sur le lac à bord d’une Barque pouvant accueillir jusqu’à 40 personnes. C’était la première fois que MiniLou montait sur un bateau, et pour ma part, moi qui ait le mal de mer, j’ai  pu miraculeusement participer à cette petite balade forte agréable!

Bref, ce fut une belle journée bien remplie comme on les aime!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Le Papiliorama

Nous avons passé une journée au Papiliorama de Kerzers (FR).

Grâce au Passeport Loisir, nous avons pu profiter d’une réduction de 50% sur nos entrées et avons donc payé 18.- pour 2 personnes et une enfant de moins de 3 ans (gratuit).

Si je puis conseiller une sortie en famille qui a de quoi vous occuper toute une journée, se sera sans nul doute celle-ci!

C’est dans amphithéâtre de 40 mètres de diamètre et de 14 mètres de haut que nous avons débuté notre visite. Dans ce jardin s’ébattent plus de 60 espèces de papillons tropicaux de toutes les régions du globe. Nous avons pu observer le cycle complet du papillon, de l’œuf à la chrysalide en passant par les chenilles, car plus d’une dizaine d’espèces s’y reproduisent naturellement.

Le monde végétal du Papiliorama est représenté par environ 120 espèces de plantes tropicales. La plupart des espèces jouent un rôle important pour les papillons et ont été choisies à cet effet.

Nous avons ensuite poursuivi avec le Nocturama, un dôme au toit translucide qui filtre la lumière du jour pour en faire un clair de lune. Ainsi, grâce à l’inversion du cycle du jour et de la nuit, il fut possible d’effectuer en plein jour une balade nocturne et découvrir les animaux nocturnes mystérieux des forêts tropicales: des paresseux, des porcs-épics, des singes de nuit, des ocelots, des tatous et de nombreuses autres espèces.

Nous avons ensuite profité d’une petite pause au Jungle Restaurant où nous avons avalés nos sandwichs sur la terrasse ensoleillée avant de poursuivre notre expédition par le Jungle Trek, la réserve naturelle du Papiliorama représentant une copie exacte de Shipstern, une zone protégée de 8’800 hectares par le Papiliorama au Belizer représantant la forêt tropicale. On y a vu un toucan, des spatules roses etc.

Notre visite c’est poursuivi à l’extérieur, au Wild Seeland composé de La tente aux p’tites bêtes, Les cistudes d’Europe et le Biotope et observatoire. Puis le Zoé Zoo, avec ses ânes miniatures, ses lapins, ses chèvres naines, des poules, des canards, et un cochon. MiniLou a pu caresser les animaux, ce sera sans doute, son moment préféré de la journée avec la place de jeux naturelle sur laquelle nous avons terminé notre journée.

(Photos à venir)

 

 

 

Le Lac Souterrain de St-Léonard

Samedi, nous sommes allés au Lac Souterrain de St-Léonard (VS)

Il se situe en Suisse, entre Sion et Sierre, au cœur des alpes valaisannes. Témoin privilégié de la formation des alpes, ce lac souterrain navigable se niche dans le coteau entre 30 et 70 mètres de profondeur sous le vignoble. Avec une longueur de 300 mètres, c’est le plus grand lac souterrain naturel et navigable d’Europe.

Nous sommes donc monté sur une barque pouvant accueillir jusqu’à 40 personnes afin d’effectuer cette traversée poétique. La visite dure approximativement 30 minutes, où nous avons admiré le travail de l’eau sur la roche, tout en écoutant les explications précieuses du guide.

Grace au passeport loisir, nous avons pu profiter du 50% sur cette visite qui nous ait donc revenue à 10.- pour 2 adultes, MiniLou ayant moins de 5 ans et ne payant pas encore d’entrée. (6.- pour les enfants de plus de 5 ans)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Anti-Moustique Naturel

Ingrédients:

  • 2 Citrons
  • Cire
  • Mèches pour bougies
  • HE citron

Préparation:

Couper en 2 les citrons, dans le sens de la longueur. Retirer délicatement la pulpe à l’aide d’une cuillère. (L’utiliser pour parfumer une boisson, dans l’idée du ZD)

Ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de citron à de la cire fondue et verser dans les demi-citrons. Couper les mèches et enfoncer les dans la cire légèrement épaissie. Les bougies sont à utiliser en l’espace d’une semaine.

 


Recette trouvée dans le Magazine Betty Bossi N°6 Juin/Juillet

 

Macerât Huileux de Pâquerettes

Pour une première expérience, j’ai décidé de me lancer dans la confection d’un macérât de Pâquerettes car il y en avait plein le jardin.

Le Macérât de Pâquerettes est reconnu pour son effet tenseur qui permet de raffermir la peau et en fait un soin particulièrement adapté au buste. Il favorise également la circulation sanguine et tonifie les vaisseaux sanguins.

Il y a plusieurs manières de procéder pour obtenir un macérât huileux. Selon les différentes techniques proposées, j’ai choisi celle qui était recommandée sur le site de themangoleaf.com, soit d’utiliser des fleurs préalablement séchées et de l’huile d’olive qui est relativement stable et peu fragile (peu sensible au rancissement, avec un faible potentiel oxydatif).

Pour un premier essai, j’ai préparé l’équivalent d’un petit bocal à confiture qui va devoir macérer 4 semaines minimum à température ambiante mais à l’abri de la lumière.

Lorsque se sera fait, il me faudra filtrer le mélange en prenant soin de bien presser les fleurs enfin de récupérer toute l’huile.

Je reviendrai compléter l’article pour donner mon avis quand au résultat et l’efficacité de ce macérât de pâquerettes.

 


Explication de la confection d’un macérât trouvées ici

Nettoyant visage au Rhassoul

Ingrédients:

4 cuillères à soupe de rhassoul

9 cuillères à café d’eau minérale

1/2 cuillère à café d’huile de jojoba

3 gouttes d’HE de Tea Tree

Préparation:

Dans un récipient, mettre le rhassoul et ajouter l’eau progressivement en mélangeant. Ajouter l’huile de jojoba et l’huile essentielle de Tea Tree et lorsque la préparation est uniforme la transvaser dans un petit pot en verre hermétique. Utiliser l’équivalent d’une noisette pour le visage lors de votre nettoyage quotidien. Vous pouvez aussi l’appliquer uniformément sur tout le visage, laisser poser 5 min. et nettoyer à l’eau tiède en effectuant des petits mouvements circulaires.

 


Recette du site Slowmaddie.com

Carrot Cake

Ingrédients :

140 g de farine de riz

75 g de sucre de canne blond

75 g de sucre de canne complet

1/2 c.c de bicarbonate de sodium

1 1/2 c.c de cannelle

1 c.c de gingembre en poudre.

12.5 cl d’huile d’olive

140 g de carottes râpées

2 œufs.

250g de sucre glace

5 cuillère à soupe de jus de citron.

Préparation:

Préchauffez votre four à 180°C.

Laver, éplucher et râper les carottes.

Dans un bol, mélanger tous les ingrédients secs, ajouter l’huile d’olive, les carottes râpées et les œufs.
Continuer de mélanger délicatement jusqu’à ce que la préparation soit homogène.

Verser la préparation dans un moule à cake légèrement huilé.

Enfourner pendant 40-50 minutes à 180°C.

Une fois le cake refroidi, mélanger le sucre glace et le jus de citron. Quand le glaçage est prêt, le verser sur le cake en lissant avec une lécheuse.


Recette du site La Compagnie sans Gluten

La fabuleuse histoire du No Poo… et moi!

Il y a plus d’une année en arrière, j’ai entendu parler de la pratique du no poo qui consiste comme son nom l’indique à ne pas utiliser de shampoing. C’est mon amie Zizikouette qui fut la première à me partager son expérience. Je fus rapidement emballée, décidée à éliminer tous les produits cracras du commerce leur préférant une alternative plus saine. J’ai donc supprimé le shampoing  et remplacé celui-ci par: LE BICARBONATE DE SOUDE (ce produit magique qui sert à faire absolument tout et n’importe quoi!)

Et le rinçage ou après-shampoing par: LE VINAIGRE DE CIDRE

Pour MiniLou, dès le début, ce fût une réussite. Ses cheveux frisés ne s’emmêlaient plus, ils étaient soyeux, brillants, facile à coiffer

Pour moi, ce fût une autre histoire… Mes cheveux étaient gras, poisseux, et sentaient le vinaigre! Impossible d’espacer mes shampoings, je n’osais plus sortir de chez moi avec mes cheveux dégoûtants. Finalement, je craquais assez régulièrement et me lavais les cheveux avec du shampoing de la gamme Lavera. (BIO, Vegan, sans paraben, sans silicone, bref, une chouette alternative!) Au bout de 2 mois, mes cheveux étaient toujours raplapla, toujours gras…mon côté coquette a pris le dessus et j’ai abandonné le No Poo!

J’ai donc pendant toute cette année qui a suivi, acheté du shampoing Lavera, qui a ruiné mon porte-monnaie étant donné que j’avais les cheveux très longs, et surtout très épais! (Je suis asiatique quand même à la base… donc je vous laisse imaginer ma chevelure!)

Et puis lorsque j’ai commencé à m’intéresser au Zéro Déchet la question du No Poo est revenue me trotter dans la tête.

J’ai donc décidé de m’y remettre après plus d’une année au Low Poo. Les premières fois n’ont pas été plus encourageantes que celles de l’année précédente. Mes cheveux étaient gras, poisseux et puis un beau jour, je décide de tenter un mélange Miel/Bicarbonate et là la magie opéra! Des cheveux brillants, soyeux, sains! J’étais tellement contente du résultat que je n’ai plus osé me laver les cheveux ensuite pendant plus d’une semaine… C’est vraiment curieux comme expérience. Mes cheveux ont ré-graissés très rapidement comme à leur habitude, mon cuir chevelu a commencé à me démanger, mais j’ai tenu bon. Et subitement, la sécrétion de sébum a cessé… c’est comme si mes cheveux avaient absorbés le gras, je ne sais pas comment expliquer cela!

J’ai quand même fini par me laver les cheveux je vous rassure, avec mon mélange de miel et de bicarbonate. Au moment de les sécher j’avais l’impression que les racines étaient restées un peu grasses, mais quelques heures après, cette sensation de cheveux poisseux a disparue. Mes cheveux sentent bon, ils sont brillants, ils sont propres, ils sont sains et tout cela sans shampoing!

Prochainement je vais devoir retourner chez ma coiffeuse car je dois refaire ma couleur… (cracra évidemment…) Je sais que je pourrais me diriger vers le henné ou assumer mes cheveux blancs, mais je ne me sens pas prête! Du coup, je ne sais pas comment mes cheveux vont réagir à cette couleur et à l’entretien au No Poo ensuite…

La Suite, dans un prochain épisode!

 

Mousse au chocolat, nouvelle recette!

Ingrédients:

300 ml de crème de coco à fouetter

150 g de chocolat noir

2 c.s bombées de sucre glace

 

Préparation:

Monter la crème de coco en chantilly. Incorporer délicatement le sucre glace, puis le chocolat fondu. Mettre au frais quelques heures avant dégustation.

Une recette simple comme bonjour et totalement improvisée! J’avais trouvé une recette de mousse au chocolat avec de la crème de coco et pâte d’amandes blanches, que j’avais testée à Nouvel An mais que j’ai malheureusement oubliée de sauvegarder.

Je me suis donc retrouvée bien embêtée quand je n’ai pas réussi à remettre la main dessus. J’ai donc tenté l’improvisation et… le charme a opéré!

Cette mousse au chocolat est légère, délicieuse, avec une texture hallucinante! Je la trouve divinement bonne, la vraie n’a rien à lui envier!

 


Recette de Lou Lockwood

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑